Se découvrir avec ...

Les Cartes Oracle : outil d’introspection et de divination

J’ai rencontré ces étonnants jeux de cartes l’année dernière, au cours de ma retraite de yoga. Lors de notre cercle d’ouverture, nous devions tous piocher une carte, sensée nous dire quelque chose d’important quant au déroulement de cette semaine hors du temps, des choses à régler. Sceptique, je me suis tout de suite mise à mouliner : « Hmm, nous sommes une trentaine, il y a une cinquantaine de cartes, on prend tous celle du dessus … Il y a très peu de chance que la carte qui tombe dans ma main me parle. » J’avais tellement peur d’être déçue que, jusqu’à ce que ce soit mon tour, je me suis conditionnée à recevoir une carte lambda, qui n’aurait aucun sens précis pour moi. Mon tour est venu, j’ai saisi ma carte. Et lorsque je l’ai retournée, mon coeur s’est arrêté.

Au cours de la semaine, certaines participantes avaient apporté leur propre jeu. C’était troublant de voir à quel point les personnes qui tiraient les cartes étaient interloquées. Il régnait une ambiance toute particulière autour de nous, à chaque fois que nous étions réunis autour d’un tirage. Comme cela m’effrayait un peu de recevoir un message fort devant tout le monde, je suis restée sur la réserve. Je n’ai fait qu’observer.

Puis la retraite a pris fin avec le cercle de fermeture, et une nouvelle carte à piocher pour la suite. De nouveau, banco. C’était inexplicable. Alors quand je suis rentrée, j’ai décidé d’offrir ma confiance à ces bouts de papier rigide : j’ai acheté mon premier jeu.

Qu’est-ce qu’un Oracle ? Quelle est la différence avec le Tarot ?

Si nous reprenons la définition du terme « oracle », il s’agit d’un support qui permet l’interprétation de messages. Ce support peut-être une personne, des feuilles de thé dans une tasse, des runes, des cartes … etc. En cela, le Tarot est lui-même un oracle. Les messages sont quant à eux divinatoires et/ou introspectifs : liés à des évènements futurs, des questionnements sur nos choix de vie, notre cheminement personnel, notre spiritualité … Tout dépend de la question posée, et des croyances du consultant.

Il serait donc plus juste de parler de Cartes Oracle. Il s’agit là d’un jeu de cartes créé par un auteur. A ce titre, il existe des centaines de jeux différents. Il y en a pour toutes les sensibilités, toutes les croyances : il faut choisir celui qui nous parle le plus.

Les Cartes Oracles d’un jeu portent toutes un message et une illustration particulières. La majorité du temps, le jeu est accompagné d’un livret dans lequel chaque carte est expliquée plus en profondeur, quelles peuvent être les différentes interprétations. Dans ce livret, on retrouve aussi quelques tirages à effectuer. C’est l’idéal pour un débutant en cartomancie.

La principale différence avec le Tarot est la structure. Le Tarot a une structure spécifique complexe dotée d’arcanes et de séries, il faut parfois une vie pour l’appréhender dans son entièreté et en tirer tout son potentiel. Ce n’est pas le cas avec les Cartes Oracle. N’importe qui peut réussir un tirage, si tant est que l’Intention et la Présence soient au rendez-vous.

Le tirage : un tête à tête avec soi-même

Si vous ne croyez pas à la visée divinatoire et magique de la cartomancie, sachez qu’il y a tout de même des bénéfices à la pratiquer. Le tirage est un fabuleux outil pour entrer en introspection et oser se regarder en face. On dit souvent que les autres sont un miroir dans lequel nous nous examinons, jugeons, détestons ou aimons. Le jeu est un miroir également, mais plus puissant : on a une carte en face de soi, un mot et non pas un humain qu’on peut repousser sous prétexte qu’il est différent de soi.

Les mots et les images ont une autre portée : ils outrepassent le mur de glace qu’on met entre soi et les autres, notre conscience ne les arrête pas aussi facilement. Ils viennent directement interroger nos acquis et nos comportements à travers l’inconscient, dans une conversation avec soi-même.

Ainsi lorsqu’un tirage répond à notre question d’une façon qui ne nous convient pas, remballer les cartes n’y change rien. C’est déjà trop tard, la remise en question est lancée à l’intérieur de soi, qu’on le veuille ou non. Mais n’ayez crainte, c’est rarement douloureux ! Au contraire, les messages que nous recevons sont toujours éclairants. C’est une aide précieuse lorsqu’on se sent dans une impasse, lorsqu’on doute, lorsqu’on cherche à faire le bilan d’une action ou constater une évolution.

Quand la cartomancie pousse au développement personnel

L’un des grands bénéfices d’un tirage est sa capacité à nous ouvrir des voies auxquelles nous n’avions pas pensé. Il arrive régulièrement que les cartes invitent le consultant à considérer sa problématique/question sous un autre angle. Nous oublions que notre point de vue sur une situation n’est que la couleur que nous choisissons de suivre en passant à travers le prisme.

La carte, elle, va nous inviter à changer de couleur, à nous baigner dans des aquarelles inconnues. Exactement comme le font déjà les personnes que nous croisons au cours de notre existence, les vidéos sur lesquelles nous « tombons » sur internet, toutes ces choses anodines qui font « tilt » dans notre cerveau.

La différence ici, c’est de choisir. Choisir que ce « tilt » survienne au moment où nous en avons besoin. Avec un jeu bien choisi (= qui nous correspond) et une bonne qualité de présence, ça marche à tous les coups.

Et la divination, on en parle ?

On arrive à la part la plus mystique des Cartes Oracles. Comme je l’ai dit, on peut tout à fait les utiliser comme outil sans ce côté ésotérique auquel on est libre de croire, ou non. Néanmoins, leur intérêt prend également part dans leur capacité à prédire. Comment ça marche ?

Les différentes spiritualités dans le monde s’accordent à dire que nous sommes guidés à travers la vie par des entités spirituelles. On peut les appeler Dieu, Jésus, Anges, Guides Spirituels, Esprit de la Nature (etc …) ou encore penser qu’il s’agit de nos défunts qui veillent sur nous. A partir du moment ou cette « idée » fait partie de notre réalité, on est ouvert aux différents messages que nous envoie l’univers.

Ces Guides se servent de tout ce qu’ils ont sous la main pour nous aiguiller. Nous recevons des messages sous de multiples formes, mais sommes généralement tributaires du temps pour les recevoir. Autrement dit, la plupart d’entre nous ne sait pas comment s’y prendre pour communiquer avec les Guides, et attend que « ça » vienne au hasard des jours.

Que fait-on lorsqu’on acquiert un jeu de cartes Oracle ? Nous mettons à disposition de soi et de nos Guides un outil de communication. La panacée ! Rien d’étonnant alors, au fait que les messages deviennent prédictifs.

N’est-ce pas dangereux ?

Non, car les Cartes Oracles ne contiennent que des messages « positifs ». Bien qu’il y ait des oracles plus sombres, ce pare-feu est suffisant pour nous protéger. Le but n’est pas de se ronger les sangs dans l’attente de la réalisation d’un mauvais présage. De plus, il ne faut pas s’attendre à une description détaillée de ce qu’il va se passer. Le tirage s’avère généralement assez précis, mais il ne faut pas perdre de vue qu’on peut changer beaucoup de son avenir. C’est parfois à cela que sert le message : à motiver le consultant à changer de cap !

Comment choisir son Oracle ?

La réponse est simple : au ressenti ! Comme à chaque fois qu’on parle d’outil d’aide à la réalisation de soi, le choix se fait grâce à ce qu’on ressent. Il y a des personnes qu’on sent plus que d’autres, ce qui jouera dans le choix de son médecin, par exemple. C’est exactement la même chose pour les Cartes Oracle. Comme je le disais, il en existe des centaines. Le mieux est encore de se rendre en boutique (ésotérique, parfois librairie) mais un pré-choix peut déjà s’effectuer sur internet. Je vous conseille ce site, qui en recense énormément : Graine d’Eden.

Pour ma part, j’ai choisi L’Oracle des Anges, de Doreen Virtue. Pour la simple et bonne raison que c’est celui dont j’ai tiré les cartes lors de ma retraite de yoga. Comme il m’a immédiatement parlé … Pourquoi m’embêter ? Je le conseille car les messages sont clairs et puissants, tout comme les illustrations symboliques. De plus, Doreen Virtue est une voyante reconnue. C’est un plus pour moi, de penser qu’elle savait avec quoi elle travaillait en le confectionnant. Un grand classique.

J’ai également choisi l’Oracle Murmures de la Nature, pour ses illustrations splendides, mais ses messages sont beaucoup plus subtiles pour moi … ! Je le conseille à ceux qui sont déjà connaisseurs.

Les jeux sont tous plus beaux les uns que les autres. Au delà de leur utilité, ce sont de vrais objets d’art. Un régal pour les yeux ! Prenez celui qui vous inspire le plus, qui vous émerveille, qui colle avec vos croyances ou votre vision du monde. Prenez celui qui vous appelle irrésistiblement. Vous vous faites un cadeau ! Et si vous ne ressentez rien … Pas d’inquiétude, ce sera pour une prochaine fois !

Comment débuter, tirer et lire ses premières cartes ?

Il n’y a pas de secret : ces Oracles sont justement destinés aux débutants. Si votre jeu vous parle à l’achat, c’est bon. Lorsqu’on utilise son jeu, le mieux est de méditer quelques minutes avant. Pour ramener le maximum de conscience et d’ouverture dans ce moment. L’important, c’est la qualité de Présence, d’écoute de soi.

Il ne faut pas hésiter à manipuler les cartes. Lorsque vous ouvrez votre jeu pour la première fois, imprégnez-vous des cartes une par une. Regardez-bien chaque image, chaque mot. Touchez les cartes longtemps. Faites des gestes symboliques pour vous, afin de vous approprier le jeu. Qu’il porte votre énergie, qu’il soit votre canal spécifiquement. Si vous prêtez votre jeu, n’hésitez pas à recommencer. Ca peut sembler bête, mais l’impact est – entre autre – réel sur votre implication.

Lors de votre premier tirage, vous allez poser une question. La question doit être ouverte, voire complexe. Si vous souhaitez une réponse Oui/Non, tournez-vous vers un autre outil. Il se peut que votre question n’en soit pas vraiment une : « Je ne sais pas quoi faire face à cette situation » – « J’ai besoin d’un éclairage » – « Je suis soucieuse parce que X se comporte étrangement » … C’est OK, vous obtiendrez une réponse.

Faites votre demande le paquet de cartes en main, en les battant. Fermez les yeux si ça vous aide. Etalez ensuite les cartes – côté verso – devant vous. Respirez-bien. Passez votre main doucement au dessus de chaque carte, et sélectionnez celles que vous sentez (le nombre en fonction du tirage à effectuer). Personnellement, je sens les cartes de cette façon : picotements et chaleur dans la paume de la main, ma main se plaque comme un aimant sur la bonne. Vous pouvez très bien les ressentir par un autre sens comme la vue.

Si vous n’êtes pas à l’aise pour sentir les cartes, battez-les bien, faites-en un tas et prenez les premières cartes du paquet. Le « hasard » se chargera de vous donner les bonnes.

Placez les bonnes cartes – toujours côté verso – devant vous, et retournez-les une par une dans le bon ordre. Examinez-les bien. Qu’est-ce qu’évoquent les mots ? Les images et symboles ? La réponse est personnelle, elle peut se manifester n’importe où dans la carte et vous seul.e êtes capable de capter le message. Ensuite, référez-vous au livret, pour lire les explications de la carte, si besoin est.

Certaines personnes lisent aussi les cartes qui tombent du paquet lors du battage. C’est un choix. Soit vous sentez qu’elle a quelque chose à vous dire et qu’elle vous le signifie, soit vous la rangez et reprenez votre battage.

Quel tirage effectuer ?

Il serait beaucoup trop long de donner une liste exhaustive des tirages possibles. Cet article est interminable ! Pas de panique, si vous n’y connaissez rien : le livret contient des exemples de tirages adaptés à votre jeu, et simples à mettre en oeuvre.

Une carte pour la journée

Chaque matin, vous pouvez tirer une carte pour votre journée. Elle vous donnera un enseignement, une façon d’envisager les évènements de votre journée, une aide. Vous pouvez également effectuer ce tirage chaque mois, chaque année …

Face à une situation : Passé, Présent, Futur

Tirez trois cartes en pensant à une situation précise : celle du passé à gauche, présent au milieu, futur à droite. La première vous rapporte le passé/passif immédiat de la situation, la seconde vous donne un conseil à suivre tout de suite pour y travailler, la troisième vous donne une idée du futur pour cette situation, si vous suivez le conseil donné.

Il existe une foule de tirages plus complexes que vous pouvez trouver sur internet. Une fois que vous maîtrisez les plus basiques, amusez-vous à explorer votre jeu … !

Et vous, vous vous êtes lancés ? Peut-être êtes-vous adeptes du Tarot ? N’hésitez pas à partager vos oracles et vos tirages !

Rosa

22 commentaires

  • Cyanhydrique

    Super article ! J’ai découvert ton blog par Enirtourenef, et je ne suis vraiment pas déçue.

    Pour ma part je suis pour le moment très Tarot, c’est ce qui me parle le plus, ce qui m’intéresse le plus. Mais c’est vrai que les cartes Oracles étaient dans un coin de ma tête et je viens de commander mon tout premier jeu, qui me parle beaucoup ! J’ai hâte de le recevoir et de tester cette nouvelle méthode d’introspection.

    Par contre j’ai lu dans les commentaires comme quoi on ne pourrait pas se tirer les cartes de Tarot soit même : Cette idée est fausse, c’est tout à fait possible dans le cas où on accepte de pleinement s’ouvrir, c’est juste plus difficile, et il ne faut pas en abuser. De toute façon, on le sent quand nous ne sommes pas en condition, et que le besoin n’y est pas.

    Voilà ! Hâte de lire le reste de tes articles !

  • Enirtourenef

    Cet été, une nouvelle amie qui s’est lancée dans le tarot m’a proposé de s’entraîner avec moi. Je n’ai pas particulièrement de doutes sur le tarot, mais je me suis demandée si ça pouvait fonctionner par SMS… j’étais bluffée ! Le tirage correspondait parfaitement à l’état d’esprit et à la situation ! Et pourtant ce n’est pas une amie avec qui j’avais beaucoup parlé de ma vie, ou quoi, donc elle ne pouvait pas me « tromper » si on veut… elle m’a dit que le tarot, il faut être perspicace pour comprendre le tirage, avec un peu d’instinct, qu’il ne dit pas l’avenir mais fait plutôt une photographie de la situation à un instant T, et surtout qu’on ne peut pas se tirer le tarot à soi. D’ailleurs, un autre tireur lui avait tiré les cartes, et ça n’avait pas du tout fonctionné ! (d’où la perspicacité nécessaire à un bon tirage). Depuis cette expérience j’ai bien envie de recommencer…
    Je ne connaissais pas du tout les Cartes Oracles, mais si on peut se les tirer à soi c’est ce que je chercherais plus que le tarot, je pense… Ceci dit je pense aussi qu’il ne faut pas en abuser. Tirer une carte tous les matins, par exemple, je trouve que c’est trop. Ma colocataire mongole nous a offert un jeu d’osselets divinatoires. J’aime beaucoup, mais je m’en sers peu, car je pense qu’il ne faut pas en abuser, ou attendre des réponses à tout, une aide pour tout… on doit aussi faire notre propre chemin, en quelques sortes.

    • Rosa Vivante

      Le Tarot, je pense que c’est vraiment un art, et que quelque part, il faut aussi y être « disposé ». Tout le monde ne peut pas bien s’en sortir, comme le montre ton exemple. J’espère tenter le coup un jour, mais il y a tellement de choses que je veux apprendre à maitriser que je n’aurais jamais assez d’une vie.

      Donc oui, tu peux te tirer les cartes toute seule avec les oracles. C’est un super outil !

      Je ne tire pas de carte tous les jours non plus, ça ne me correspond pas, mais pourquoi pas … ! Après, effectivement, je pense qu’il ne faut pas se tourner vers son jeu à chaque fois qu’on a un problème et n’attendre la réponse que par ce biais. C’est comme pour tout.

  • Emeline

    Superbe article ! J’adore les cartes Oracles On les utilise aussi parfois en Gestalt J’ai un lien affectif avec les cartes médecines « découvrir son animal totem » Je ne me les suis pas encore acheté mais ça ne saurait tarder ! 😉

  • Kellya

    Je n’ai jamais été trop attirée par les oracles qui me semblaient trop ésotériques et/ou compliqués, mais ton article les rend bien plus accessibles et me donne envie. Merci pour cette petite graine que tu plantes dans mon esprit!

  • Marie Kléber

    J’en avais déjà entendu parler, sans m’y intéresser plus que ça, sans vouloir m’y intéresser serait plus juste!
    Et puis suite à un atelier sur la guérison du féminin, j’ai tiré une carte et là quelque chose s’est passé. J’ai en envie d’en découvrir davantage.
    J’attends le coup de coeur pour m’offrir un jeu…
    Certains sont en effet magnifiques.
    Quant à en parler, c’est un peu compliqué pour moi…toujours peur du jugement d’autrui et du caractère parfois déstabilisant de celui-ci.

    • Rosa Vivante

      J’en ai parlé à une amie, qui était présente quand j’ai reçu l’un de mes oracles, et ça s’est très bien passé. Mon mari a aussi très bien accueilli la chose. Après, je sais quelles sont les personnes avec qui je ne peux vraiment pas avoir ce genre de conversation. Pas grave, je m’adapte !

      Tu fais bien d’attendre de tomber sur le bon jeu. C’est une bonne stratégie pour ce genre de choses ;).

  • Pêche & Églantine

    Je suppose que tu t’en doutes mais je partage totalement ta vision de la spiritualité et de l’utilisation des oracles !
    Chacun est libre de les prendre à sa manière, comme un simple jeu, une aide à son développement personnel ou un outil de divination. Rien de perché, juste de jolies cartes qui sont là pour nous aiguiller si notre coeur en ressant le besoin.
    Bisous, Pêche

  • Flo

    Bonjour Rosa
    Cela va faire un an que j’ai commencé avec mon premier Oracle. J’ai choisi celui de Belline qui est très connu et qui me « parle » bien. Je pratique la carte du jour chaque matin et je prends en compte les cartes qui « tombent ». D’une éducation très cartésienne, j’ai été bien dubitative au début et puis les différentes expériences vécues m’ont convaincues. Par contre j’avoue ne pas assumer totalement cette facette que je garde confidentielle en général.

    • Rosa Vivante

      Bonjour Flo,

      C’est intéressant ! Qu’est-ce qui t’a poussé à commencer, si tu es plutôt cartésienne ?

      Il parait que l’Oracle de Belline est vraiment très bien, c’est vrai. Il est très connu ! Je l’essaierai peut-être un jour. Je ne lis pas toujours celles qui tombent, ça dépend vraiment de comment je les ressens. Puis parfois, j’en fais tomber plus d’une alors, ça devient compliqué !

      Je n’assumais pas trop non plus, avant. Puis avec l’ouverture de ce blog, je n’ai plus envie de cacher mes aspirations à qui que ce soit. C’est un cheminement. Mais je pense que c’est aussi bien de garder ça dans son jardin secret, son intériorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :